Home Actualités Pierre Hébert : Un beau risque

Pierre Hébert : Un beau risque

Sainte-Foy — Pour son deuxième spectacle solo, Pierre Hébert se livre sans détour sur scène. Il se confie sur les films de peur qu’il déteste, ses cours de moto et un voyage en croisière en Grèce.

Plutôt que de s’enliser dans la routine, Pierre Hébert a décidé, après la naissance de sa fille, de retrouver le goût du risque. D’où son idée de vendre des billets à 20$ sans connaître l’humoriste durant 48 heures seulement. Un pari risqué qu’ont accepté 20 000 spectateurs. Ceux-ci ne seront pas déçus puisqu’on passe un bon moment avec lui. Le spectacle défile sans temps mort grâce à ses talents de conteur.

L’humoriste raconte les terribles effets sur lui après avoir regardé un film d’horreur, et ce, malgré qu’il soit très peureux. On se laisse embarquer dans son histoire qui nous amène vers une finale surprenante.

Sortir de sa zone de confort lorsqu’on a des habitudes, des défauts, des convictions mène souvent à des résultats cocasses. Trop facile et trop dispendieux le téléphérique pour atteindre les hauteurs de Santorini? Pas de problème pour Pierre Hébert qui a choisi de grimper les 900 marches… Et d’accepter la proposition de sa blonde pour redescendre sur un âne… laid.

Pour se mettre au défi également, Pierre Hébert décidera de suivre des cours de moto. L’achat de son casque et de sa veste de cuir lui vaudra d’être la risée de plusieurs. L’humoriste termine sur une note touchante sur sa fille, sa source de motivation pour oser.

Pierre Hébert sera de retour à Québec avec «Le goût du risque» les 3 et 4 mai ainsi que le 1er juin, mais les séances sont déjà complètes.

Info.: pierrehebert.ca

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.