Bandeau Une
Home À la Une Chronique astronomie: Le noir de la nuit avec ses étoiles

Origine et traditions de la fête des Rois

Avec le retour de l’hiver et le retour à l’heure normale, nous sommes plus confrontés dans notre quotidien avec la noirceur. La durée du jour est d’environ 7 heures comparativement à 16 heures pendant l’été. Cette transition est parfois difficile pour certains. Je vous invite dans cette chronique à comprendre certains concepts sur la noirceur. Bonne lecture…

Pourquoi fait-il noir la nuit?

La question est simple… mais la réponse est beaucoup moins évidente qu’on pourrait le croire! La première idée est évidemment qu’il fait noir la nuit, car le Soleil n’est alors pas visible à cause de la rotation de la Terre. Notre satellite naturel, la Lune, réfléchit un peu de lumière, mais pas suffisamment pour y voir comme en plein jour.

Le paradoxe d’Olbers

Si notre univers était éternel, infini et uniformément rempli d’étoiles, notre regard devrait toujours rencontrer la lumière d’une étoile, un peu comme il rencontre toujours un arbre si l’on se trouve au centre d’une grande forêt. Le ciel nocturne devrait donc nous paraître aussi brillant que le ciel en plein jour. C’est ce qu’on appelle le « paradoxe d’Olbers », du nom d’un astronome allemand du XIXe siècle qui tenta de trouver une solution à cette énigme. Avec nos connaissances actuelles, on sait aujourd’hui que la lumière ne se déplace pas à une vitesse infinie. De plus, l’univers n’a pas toujours existé, il a un début (big-bang) et il n’est pas infini de même que la durée de vie des étoiles n’est pas éternelle. Ajoutant à cela que l’univers est en expansion, cela explique malgré la grande quantité d’étoiles pourquoi la lumière des étoiles n’a pas eu le temps de remplir en totalité notre ciel nocturne.

Pourquoi fait-il noir dans l’espace?

Les rayons lumineux des étoiles sont bien présents « partout » dans l’univers, mais pour qu’ils nous éclairent, il faut qu’un objet nous renvoie cette lumière. Or, dans l’espace il n’y a pas d’atmosphère. Voilà pourquoi c’est sombre. Par contre, les planètes qui réfléchissent la lumière du soleil, on les voit bien briller.

La noirceur de la nuit! Un moment propice pour observer le ciel

A priori, l’hiver ne paraît pas être une saison propice pour observer le ciel! Et pourtant, malgré la température froide, elle est parmi la saison favorite des astronomes amateurs. De la brillante étoile Sirius à l’amas d’étoiles des Pléiades en passant par la magnifique constellation d’Orion, le ciel d’hiver est composé d’une multitude d’objets célestes.

L’astronomie vous intéresse?

Un cours d’astronomie pour débutants sera donné cet automne par un spécialiste qui vous donnera des connaissances de base pour bien débuter en astronomie. Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances scientifiques ni d’équipement pour participer à cette formation. Plusieurs sujets seront abordés et une attention particulière sera apportée sur le fonctionnement des appareils et sur la pratique de l’astronomie dans notre région.  Un incontournable pour tout astronome amateur qui désire améliorer ses connaissances

Début des cours : mi-janvier 2017

Coût : 130$  (100$ lecteurs du journal Le Carrefour de Québec)

Durée : 5 mois

Contenu : Quelques cours de base et plusieurs soirées d’observation

INFORMATION ET INSCRIPTION: ÉRIC GAGNON 418 914-1546

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.