Sabrina Sirois
Home À la Une Collecte d’ordures: 3 sacs dès 2022

Collecte d’ordures: 3 sacs dès 2022

Maizerets — Une cinquantaine de personnes se sont déplacées hier soir pour assister à une rencontre d’information sur la future usine de biométhanisation de la ville de Québec qui devrait être opérationnelle en 2022. La collecte d’ordures se fera alors avec trois sacs.

Les élus municipaux GENEVIÈVE HAMELIN (Maizerets-Lairet), SUZANNE VERREAULT (Limoilou) et STEEVE VERRET (Lac-Saint-Charles-Saint-Émile) étaient accompagnés pour l’occasion d’un panel de différents experts en matière d’environnement. Ceux-ci ont présenté le futur complexe ainsi que la procédure qui sera adoptée. Ils ont par la suite répondu aux questions des citoyens. La rencontre avait lieu au Centre Monseigneur-Marcoux.

Modifications

Rappelons que la collecte des ordures ménagères sera modifiée dans les prochaines années pour répondre aux exigences du gouvernement provincial. À compter de 2022, trois types de sacs seront utilisés pour effectuer la collecte des ordures. Selon que les déchets soient recyclables, non recyclables ou considérés comme des résidus de table, leur traitement sera différent.

À l’incinérateur, les sacs de différentes couleurs seront alors séparés au moyen d’un lecteur optique. Les résidus de nourriture seront transformés en matière liquide pour être ensuite transportés par conduit étanche vers l’usine de biométhanisation. Le nouveau complexe sera érigé près de la Baie de Beauport. Les déchets putrescibles seront transformés en engrais appelé digestat. Ce produit, qui sera offert aux exploitations agricoles de la région, remplacera certains engrais qui sont utilisés actuellement. Le gaz produit par cette transformation sera vendu à l’entreprise Gaz Métro.

Incinérateur

Les déchets non recyclables seront toujours traités à l’incinérateur, comme c’est le cas présentement. La Ville estime que la production de déchets domestiques diminuera de 85 000 tonnes par année si 60% de la population adopte la pratique.

La plupart des citoyens sur place semblaient relativement contents de ce changement. Pour certains, la déception de ne pas voir l’incinérateur fermer ses portes était toutefois évidente. Selon la conseillère Suzanne Verreault, «il n’est pas réaliste de songer à fermer cet équipement pour le moment. Nous rêvons du jour où cela sera possible, mais ça prendra du temps avant que ça se fasse», a-t-elle expliqué.

Info.: https://ville.quebec.qc.ca/planification_orientations/valorisation_matieres_organiques/index.aspx

Photo: Archives

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.