Carrefour historique
Home À la Une Céline Dion: Généreuse et touchante

Céline Dion: Généreuse et touchante

Québec — Céline Dion a été généreuse et touchante à son premier concert au Centre Vidéotron. La chanteuse a interprété près d’une trentaine de pièces durant 2h30, et ce, en continu. Un spectacle magique, rempli d’émotions, qui a comblé ses admirateurs.

Dès les premiers mots de la chanson Trois heures vingt, c’est l’euphorie qui s’est emparée du public. De retour à Québec depuis son passage sur les plaines en 2008, elle s’est dite heureuse de renouer avec la capitale pour qui elle a conservé plusieurs bons souvenirs. «Quel plaisir de vous retrouver! Il n’y a rien de mieux que l’amour de son pays», a-t-elle lancé magnifiquement vêtue d’un smoking noir pailleté. Elle a ensuite tenu à se faire rassurante: «Les enfants vont bien. Je vais bien», ajoutant que René Angélil veillait sur eux et le spectacle.

Sa présence s’est fait sentir à plusieurs reprises notamment durant Et  je t’aime encore. Une spectatrice a crié «On t’aime Céline» ce qui a déstabilisé la chanteuse qui a dû retenir ses larmes et prendre une courte pause avant de continuer. Le public s’est spontanément levé pour l’encourager. Un moment touchant du spectacle.

Céline Dion a profité d’une pause pour nous raconter son été au Québec avec sa famille. Ses enfants ont découvert le plaisir de courir dans le gazon, de jouer dehors sans mourir de chaleur, les bleuets, le blé d’Inde et les fraises qui goutent les fraises. «On a tous pris 15 livres», confie-t-elle.

La chanteuse a livré des pièces de son prochain album, mais ce sont ses grands succès qui étaient les plus attendus. Céline Dion n’a rien ménagé. Elle s’est donnée à fond dans sa prestation. Elle prenait plaisir à interpréter chacune des pièces avec toute la passion qu’on lui connait. Chaque chanson a été soigneusement choisie pour nous amener dans un crescendo d’émotions qui s’est conclu en rappel par S’il suffisait d’aimer et Vole avec ses douces paroles que l’on savait destinées à René.

André-Philippe Gagnon

En première partie, André-Philippe Gagnon nous a offert un voyage musical des années 60 à nos jours. L’imitateur a épaté avec ses nombreuses interprétations passant de Barry White, à Patrick Bruel, à Cee Lo Green en passant par les Bee Gee, Milky Chance et Sam Smith. Les gens de Québec étaient heureux de revoir leur compatriote sur scène. Ils lui ont donné une chaleureuse ovation.

Photos: Philippe Moussette

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.