Sabrina Sirois
Recyc Media
Home Actualités Urbz : Nouvelle messagerie de proximité

Sainte-Foy – Une toute nouvelle façon de communiquer connaît une popularité croissante depuis ses débuts en janvier. De nombreux étudiants de l’Université Laval ont adopté Urbz, une application de messagerie mobile de proximité que Théo et Terence Tyr tentent maintenant d’étendre en dehors des murs de l’établissement.

Qui est à l’origine du projet?
Nous sommes deux frères d’origine française : Théo, 27 ans et Terrence, 23 ans. Théo est en poste comme ingénieur études et développement chez Sfeir, à Paris. Il est expert sur les technologies web. Je suis tout récemment diplômé du MBA en finance de l’Université Laval et j’ai aussi une maîtrise en finance obtenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en France. Je suis basé à Québec et je me consacre à temps plein à Urbz.

Quel est le produit?
Urbz est une application mobile de messagerie de proximité qui permet de voir tous les messages diffusés par les autres utilisateurs situés aux alentours dans un rayon de 1 à 10 kilomètres.

Pourquoi utiliser l’application?
Elle est utile pour poser une question, chercher un partenaire de sport ou de musique, acheter ou vendre un objet d’occasion, trouver une colocation ou un covoiturage, par exemple.

Quel a été le plus grand défi pour la concrétiser?
Pour lancer une application mobile, le défi est surtout technique. Bien que Théo soit spécialisé dans les langages web, il n’avait jamais créé d’application auparavant et avait toujours travaillé en équipe. Il a fallu qu’il s’adapte, et qu’il acquière très rapidement de nouvelles compétences.

Quels sont les résultats jusqu’ici?
En un mois et demi, Urbz a été téléchargée plus de 1 000 fois, principalement par des étudiants de l’Université Laval.

Où l’application est-elle disponible?
Sur Google Play (http://urbz.co/android) et App Store (http://urbz.co/ios).

Quelle est votre ambition pour cette application?
Nous voudrions qu’elle rende service au plus grand nombre. Nous travaillons à ce qu’Urbz soit adoptée en dehors de la communauté universitaire par les citoyens de Québec. Nous envisageons par la suite de la lancer dans d’autres villes, notamment Montréal.

Photos: Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.