Carrefour historique
Home A. Classées Deux écoles bientôt complètement technologiques

Québec — Les nouvelles technologies entrent graduellement comme outils pédagogiques au Collège François-de-Laval et à l’École secondaire Mont-Sacrement. L’un a choisi d’aller à contrecourant en implantant le portable alors que l’autre a opté pour le iPad.

 

Le Collège François-de-Laval a amorcé un grand virage technologique en 2012 en installant dans l’école trois laboratoires équipés de MacBook qui, à la rentrée, étaient accessibles en 1re secondaire. «On ne voulait pas y aller mur à mur, les enseignants n’étaient pas prêts», précise MARC DALLAIRE, directeur général. Les jeunes s’y sont rendus régulièrement pour des projets pendant toute l’année. Seconde étape en 2013, les petits nouveaux ont dû arriver avec leur propre portable pendant que le 2e niveau continuait à utiliser les installations. L’expérience avec le Cloud (infonuagique) et ordinateurs s’est révélée un tel succès que cette année, trois cohortes sont arrivées avec leur propre appareil au lieu de deux. «Pour le 3e secondaire, les parents en ont fait la demande, mais les enfants ont poussé derrière. C’est eux qui sont nés avec cela», souligne M. Dallaire. En septembre 2015, tous les élèves en seront dotés.

 

Pourquoi l’institution a-t-elle opté pour le portable et l’infonuagique? Les raisons sont diverses et le coût en est une. Les parents peuvent se procurer un ordinateur usagé à moindre tarif. Grâce aux logiciels libres, l’établissement économise aussi. «L’autre avantage du Cloud est que les élèves retrouvent à la maison le même environnement qu’à l’école», indique le directeur. Même s’ils demeurent aux quatre coins de la ville, les jeunes ont l’occasion d’interagir ensemble pour des travaux d’équipe. De plus, l’enseignant a la possibilité d’intervenir pour informer qu’ils ne vont peut-être pas dans la bonne direction. Les options de logiciels sont infinies. Le directeur estime qu’une tablette ne permet actuellement pas d’aller aussi loin que le portable.

 

L’instauration des nouvelles technologies s’est révélée positive jusqu’à maintenant. Le professeur de français de 1re secondaire a observé une motivation supplémentaire, particulièrement chez les gars. Et la préparation des enseignants à cette transformation a joué dans ce succès.

 

Autres investissements

Outre pour les locaux avec portables, le collège a beaucoup investi dans ces changements au cours des dernières années. De l’argent a été injecté pour mettre en place le WiFi. Un enseignant a été libéré pour supporter le développement. Quebecor (500 000$) et les parents (250 000$) se sont également partagé la facture pour la construction d’un nouveau centre multimédia muni d’équipements semi-professionnels et de salles de montage. Parmi les projets réalisés à cet endroit, des jeunes y ont créé une publicité de A à Z afin de sensibiliser les élèves de 2e secondaire à un problème de société. Écrire un scénario a constitué une façon différente d’apprendre le français.

 

École Mont Saint-Sacrement

Près de 90% des élèves de l’école Mont Saint-Sacrement débarqueront cette année en classe avec un iPad. L’institution a commencé l’intégration auprès des enseignants il y a deux ans et des jeunes, l’an dernier. Son directeur, PIERRE LANTHIER, affirme que la très grande qualité des applications pédagogiques a poussé l’établissement à mettre en place la technologie. L’envie de se rapprocher de ce que les jeunes vivent en dehors de leurs murs y est aussi pour beaucoup.

 

Les élèves et les enseignants sont heureux de l’aventure. La tablette facilite la vie, entre autres lors de la remise de travaux sur un serveur qui s’effectue directement avec l’appareil.

 

Il est important de noter que malgré le pourcentage élevé de jeunes détenant un iPad, son acquisition par les parents est présentement facultative. Celle-ci le deviendra pour les élèves de 1re secondaire à la rentrée 2015, puis pour tous les autres niveaux dans un horizon de cinq ans.

 

 

Le Collège François-de-Laval ont pris le virage technologique en 2012. Photo : Courtoisie

Laisser une réponse

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.