Sabrina Sirois
Home Actualités Chantiers Urbains: Graff’Cité et aménagements paysagers

Québec — Le graffiti comme art se popularise et l’extérieur de Beauport s’embellit. Ces progrès font partie de la toute nouvelle saison des chantiers urbains des Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de la Capitale-Nationale et Montmorency. Près d’une vingtaine de jeunes âgés entre 18 et 30 ans ont entrepris, le 26 mai, ce parcours de réinsertion socioprofessionnelle.

 

 

 

Dans La Cité-Limoilou, la dizaine de participants sensibiliseront au phénomène du graffiti avec Graff’Cité. Cette année, ils se rendront dans des écoles primaires, secondaires et des Maisons des Jeunes pour offrir des ateliers. Les élèves apprendront des notions historiques et techniques en plus de confectionner une casquette. Par ailleurs, le groupe animera la place de l’Université-du-Québec avec Attention : peinture fraîche! le 31 juillet. De 12h à 17h, des professionnels créeront des œuvres. D’autres animations sont prévues dont un concours de skateboard.

 

 

 

Le volet de nettoyage gratuit se poursuivra pour les résidents et commerçants de l’arrondissement. Le service est si populaire qu’avant même le début du programme, une quarantaine de demandes ont été placées.

 

 

 

Beauport

Les huit gars inscrits avec le CJE Montmorency effectueront divers aménagements en plein air. Ils commenceront au camping municipal de Beauport et aux jardins communautaires. Parmi les autres travaux, ils s’occuperont entre autres de pistes de BMX et cyclables ainsi que d’un terrain de baseball.

 

 

 

Unique

Les chantiers urbains sont uniques, selon SONIA NOËL, directrice générale du CJE Montmorency. Elle indique qu’une telle implication sociale de la ville est rare. D’ailleurs, les paliers municipal, provincial, scolaire et fédéral s’impliquent tous dans l’initiative. Ce dernier n’a toutefois pas présent en 2014. Au fil du temps, de nombreux participants ont réintégré un cheminement professionnel. «C’est une belle réussite de voir qu’un an plus tard, un jeune qui est retourné à l’école est toujours en train d’aller chercher les acquis nécessaires», souligne Mme Noël.

 

 

Voir aussi: CJE Charlesbourg-Chauveau: Pas de chantiers urbains cet été

 

 

Crédit photos : Carrefour jeunesse-emploi de Capitale-Nationale

Nettoyage de graffitis.