Sabrina Sirois
Recyc-Quebec 1
Home Actualités Tonprojet.ca: Une plateforme web dédiée à la rénovation et la construction

tonprojet.ca

[featured-img]

Québec — Tonresto.ca guide depuis maintenant trois ans les amateurs de bonne bouffe de la capitale dans leurs découvertes de restaurants. Fort de ce succès, les propriétaires JEAN-SÉBASTIEN LANGLOIS et KARL BOULANGER ont récemment récidivé avec Tonprojet.ca, une plateforme destinée aux entrepreneurs en rénovation et construction.

 

 

Tonprojet.ca, c’est le regroupement de 1000 entreprises de Québec et Montréal qui offrent leurs services dans ce domaine. Tous ces spécialistes détiennent les licences nécessaires à leurs fonctions. Parmi cette liste, 70 ont choisi de faire confiance aux jeunes copropriétaires et à leur collaborateur Vortex Solution pour leur assurer une présence accrue sur le Web. Ils leur créent une page avec photos sur la plateforme, un Facebook et offrent leurs conseils.

 

 

En ce qui concerne les clients potentiels de ces affaires, ils peuvent trouver chaussure à leurs pieds selon différents critères. Il y a bien sûr les traditionnels mots clés comme plombiers, mais aussi ceux liés au type de travaux. «Ça permet de faciliter la recherche. Est-ce qu’on sait le nom du professionnel qui pose la céramique? À L’exception d’un entrepreneur général, pas vraiment», note M. Langlois. À ces éléments s’ajoutent des exigences plus pointues telles que les certifications LEED de l’APCHQ et Novoclimat en plus de l’estimation gratuite. Une autre section est réservée aux projets de construction neufs sur papier.

 

 

Puisque l’objectif de Tonprojet.ca consiste à simplifier la communication entre le consommateur et l’entrepreneur, les deux hommes ont également conçu un système de soumission. Le donneur d’ouvrage remplit un formulaire prévu à cet effet et joint une image. Quelqu’un s’occupe ensuite de l’envoyer à quatre entreprises certifiées qui correspondent bien à la demande. «On ne prend pas de cote, on s’assure donc du meilleur prix», précise M. Langlois. Selon lui, certaines plateformes demandent 10% du travail, facture qui est souvent refilée au consommateur sans qu’il ne le sache.
Le guide porte déjà ses fruits. Plusieurs soumissions se sont concrétisées, notamment pour Pro-Tec-Toit. Un contrat de déneigement a également été proposé à Charlesbourg.

 

 

Un constat étonnant

Les deux copropriétaires ont voulu lancer un site dans ce domaine en raison des requêtes liées sur les moteurs de recherche. «Quand nous avons mis sur pied Tonresto.ca, nous avons calculé qu’environ 110 000 personnes par mois cherchaient un restaurant à Québec… Nous voulions lancer Tonprojet.ca depuis un an et demi parce que c’est à peu près le même genre de demande», explique M. Langlois.
Fait étonnant, malgré la progression du Web, les entrepreneurs en rénovation et en construction tardent encore à s’y positionner. Le copropriétaire estime à 80% le pourcentage de ces affaires qui n’ont toujours pas de site. «Quant à moi, lorsque tu lances une entreprise, la première chose à faire est d’être sur le Web», croit-il. Il tente donc de les éduquer à ce sujet. Aux vues des mauvaises expériences de plusieurs sur ce genre de plateformes, il encourage également le public à donner leurs commentaires plus négatifs de manière constructive et en privé sur Tonprojet.ca.

 

 

Du café au Web

Le web n’a pas toujours été dans les plans de Karl et Jean-Sébastien. À l’université, ils savaient déjà qu’ils voulaient être à leur compte. Cependant, ils se dirigeaient plutôt vers un café.
L’idée de la plateforme est venue à l’occasion d’un repas entre amis dans établissement montréalais. Le restaurateur a questionné une cliente sur la façon dont elle avait déniché son affaire. Elle lui a répondu sur Internet. «Il lui a dit que c’était bon, car il met environ 1000$ par année sur cette page et que ça lui amène 80% de sa clientèle», raconte M. Langlois. En plus, les propriétaires de ce site gagnent de l’argent. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour convaincre les deux amis de s’aventurer dans ce secteur. Vortex Solution, «leurs anges», leurs garantit des pages toujours à jour.

 

Ce genre de site constitue-t-il une voie d’avenir? «Oui, si on évolue vite et se renouvelle. Sinon, c’est sûr que des gens vont arriver avec de nouvelles idées et nous dépasser», croit-il. Question de joindre paroles et actes, Tonresto.ca sera bientôt bonifié d’une section traiteurs et d’une application. Certaines autres grosses villes du Québec auront possiblement leur guide de restaurants.

 

 

Karl Boulanger et Jean-Sébastien Langlois
Photo : Katia Lavoie