Sabrina Sirois
Recyc-Quebec 1
Home Actualités Des fêtes tout en lumières à Québec

Festival des lumières

[featured-img]

Québec — Le virage lumières du temps des fêtes se renforce encore une fois dans la capitale cette année. Il prendra vie dans le cadre du tout nouveau Festival des Lumières de Québec, remplaçant de QuébecAdabra, qui se déroulera du 21 au 31 décembre.

 

 

ALEXANDRE CARON, directeur général de l’événement, ne s’en cache pas. Ses collaborateurs et lui ont beaucoup d’ambition pour ce rendez-vous qui prendra son envol juste avant Noël. À long terme, ils souhaitent développer de façon importante le Centre-Ville en lumières sous forme de parcours comme dans plusieurs villes en Europe notamment. «Ce qui fait la richesse d’un tel festival, c’est l’architecture que l’on a…», souligne M. Caron. Québec étant une ville fortifiée, unique, ils désirent la mettre sur son «36» durant cette période. «On a tellement à raconter et on veut le faire par la lumière», poursuit-il.

 

 

 

Pour cette première édition, les organisateurs poursuivent dans la lignée de ce qui avait été exploré en 2012 avec QuébecAdabra. À partir de 17h, les participants auront l’occasion de parcourir le Tracé boréal qui s’étendra entre la Place d’Youville et la Grande Allée. Ils rencontreront en cours de route cinq stations impliquant interactivité et illuminations. Les festivaliers reconnaîtront la première puisque l’escalier de cristal revient cette année devant la Palais Montcalm avec l’ajout de son. À la place de l’Assemblée-Nationale, les passants créeront leur propre œuvre visuelle dans l’environnement chromatique ENSEMBLE. En un simple déplacement, ils modifieront formes et couleurs. Le même lieu accueillera également le lounge nordique Lux lignt Club, une installation lumineuse et musicale, de même que Dérive Magnétique et la Zone Thermique.

 

 
Le deuxième volet du Festival se déroulera en parallèle de l’activité principale. Divers intervenants externes contribueront à leur manière à illuminer Québec. Avec ses 72 faisceaux lumineux, le Phare 3/60 de l’Observatoire de la Capitale balisera le Tracé Boréal. La SDC 3e Avenue a, quant à elle, réussi à obtenir la collaboration de plus de 1000 résidents et commerçants pour mettre en lumières des centaines de galeries et de rez-de-chaussée sur une distance de 800 mètres, du 7 au 28 décembre. Parmi les autres éléments, l’immense sapin de 70 pieds trônera à nouveau à la Place de l’Université-du-Québec.

 

 

Interrogé sur le grand espace accordé au centre-ville pour le rendez-vous, M. Caron indique qu’il n’exclut pas d’autres quartiers pour les prochaines années. «Le but est qu’il y en ait de plus en plus et que tout le monde s’illumine un peu partout… On veut que la ville devienne pendant le temps des fêtes une place féérique et quelque chose qui ne se voit pas ailleurs en Amérique du Nord», répond-il. Il émet toutefois un bémol. «Ça ne prend pas juste une illumination de rue», prévient-il. L’organisation recherche des animations interactives, avec un thème comme dans la présente programmation. Plus encore, il faut l’implication des commerçants et autres acteurs du milieu pour y arriver. Les Gens d’affaires de la Place-Royale/Vieux-Port et de la SDC 3e Avenue se sont investis dans un projet cette année.

 

 

Pour plus d’information: festivaldeslumieresdequebec.com

 

Photo: Katia Lavoie